Alliance Sécurité Suisse est lancée

AllianzSicherheitSchweiz_03

La tension croissante de la situation dans l’environnement stratégique de la Suisse requiert une politique crédible pour la sécurité intérieure et extérieure. Alliance Sécurité Suisse souhaite fédérer les forces de la droite et ainsi influencer le débat. L’Alliance ne se limite pas à la politique de défense; elle préconise une approche de politique intégrative en matière de sécurité, c.-à-d. une combinaison entre sécurité intérieure et extérieure.

Définir des thèmes au lieu de se contenter de réagir
En Suisse, il existe un profond fossé en matière de politique de sécurité, notamment entre ville et campagne. En effet, la dernière votation sur l’achat de nouveaux avions de combat a justement montré que le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) oppose volontiers différents domaines politiques comme le changement climatique, les lacunes structurelles de financement de l’AVS ou les cybermenaces. Au début de l’année déjà, le GSsA a annoncé une nouvelle initiative populaire et a ainsi prouvé qu’il n’accepte pas les décisions démocratiquement légitimées et un résultat obtenu sur la base d’une procédure d’évaluation transparente, et qu’il utilise par ailleurs toutes sortes de moyens politiques et tactiques pour se rapprocher toujours plus de son objectif (abolir l’armée). Or, Alliance Sécurité Suisse veut contrer ces agissements en plaçant dans le contexte global de la politique de sécurité non seulement la politique de défense, mais aussi les domaines de politique économique, interne et externe.

 

Des personnes appartenant à différents milieux
Un groupe appartenant à différents milieux issus de la politique, de l’économie et de la société se charge de la création d’Alliance Sécurité Suisse en tant que comité directeur. Il est présidé par le conseiller aux Etats Thierry Burkart, qui dirigeait déjà la campagne pour l’achat des nouveaux avions de combat. Font également partie du comité: la conseillère aux Etats Brigitte Häberli (Le Centre Thurgovie) et le conseiller d’Etat Norman Gobbi (Lega/UDC Tessin) en tant que vice-présidents, ainsi que Stefan Brupbacher (directeur Swissmem), Jacqueline de Quattro (conseillère nationale PLR), Franz Grüter (conseiller national UDC), Stefan Holenstein (président Société Suisse des Officiers [SSO]), Markus Niederhauser (président GRPM), Aude Pugin (présidente CVCI et CEO d’APCO Technologies SA), Paul Röthlisberger (vice-président Fédération sportive suisse de tir), Max Rechsteiner (président LKMD), Valentin Vogt (président Union patronale suisse) et Matthias Zoller (secrétaire général SWISS ASD) en tant que membres du comité directeur.

Apprendre des campagnes précédentes
Alliance Sécurité Suisse crée une organisation professionnelle composée de personnalités de droite, qui informe en permanence, avec objectivité et compétence, sur des thèmes pertinents pour la sécurité. A cette fin, l’organisation libre et issue de l’Association pour une Suisse sûre est transformée en une structure permanente et professionnelle, désormais baptisée Alliance Sécurité Suisse. Elle dispose d’un bureau à Baden. Son directeur est Marcel Schuler, l’ancien directeur de campagne du PLR Suisse, qui était en charge de la partie opérationnelle de huit campagnes de votations nationales non partisanes, dont celle pour l’achat des nouveaux avions de combat. Il est donc destiné à soutenir le comité directeur de ce qui, avec Alliance Sécurité Suisse, deviendra l’organisation spécialisée et militante leader en matière de politique de sécurité en Suisse.

Président Conseil aux Etats Thierry Burkart
Le conseiller aux Etats Thierry Burkart était déjà président de l’association précédente « Association pour une Suisse sûre ». L’Assemblée générale, consciente de la candidature à la présidence du PLR Suisse, lui a renouvelé sa confiance. S’il est élu président du PLR, il réexaminera ses mandats et se déchargera de certaines tâches. D’ici là, le Conseiller aux Etats Thierry Burkart dirigera de manière motivée l’Alliance Sécurité Suisse en tant que spécialiste de la politique de sécurité et grâce à une organisation de campagne de premier plan.

Information additionnelle : www.alliancesecurite.ch

Contact :

› Conseiller aux Etats Thierry Burkart, président Alliance Sécurité Suisse
› Marcel Schuler, directeur Alliance Sécurité Suisse